La Ferme Trotteuse Coop

Légumes biologiques

Coopérative de travailleurs

La Ferme Trotteuse est un lieu de production alimentaire où le savoir ancestral du travail avec les chevaux rencontre la science agronomique de pointe, dans l'objectif de bâtir un système agricole efficace, résilient et ayant un impact positif sur l’environnement. La Ferme Trotteuse produit des légumes biologiques, du poulet sur pâturage et des œufs de poule en liberté. 

À PROPOS DE LA FERME TROTTEUSE

La Ferme Trotteuse est le projet de Louis Ménard, qui décida de démarrer une ferme maraîchère biologique en traction animale. C'est en 2015, qu'il entame sa première saison sur un petit lopin de terre dans son village natal; Ste-Marie-de-Blandford. Sa conjointe, Mélanie, leurs familles et amis participent activement à la ferme. Jean-François Landry joint la ferme en 2016 en tant qu'employé. Au gré des saisons, les deux maraîchers décidèrent de s'associer en coopérative de travailleurs.

 La Ferme Trotteuse Coop c'est trois membres travailleurs: Louis, Jean-François et Elizabeth. C'est aussi Rocky et Prince, les deux percherons qui travaillent toute l'année sur la ferme. Mais la Ferme Trotteuse Coop existe aussi grâce à nos familles, amis et clients fidèles. La ferme est fière membre du réseau des fermiers de famille.

LA TRACTION ANIMALE

<<Parlant de cheval, je me demande ce qu’il pense de son cousin de fer le tracteur>>

Félix Leclerc. 1961. Le Calepin d’un flâneur.

 

Largement répandue jusqu’aux années 60, l’utilisation d’animaux comme pour les travaux agricoles au Québec est devenue plutôt marginale. Quelques petites fermes utilisent des chevaux de trait et certaines utilisent des ânes.

            L’utilisation de chevaux dans les fermes est plus répandue aux États-Unis et dans le sud de l’Ontario, notamment dans les communautés Amish et Menonite. En Europe et aux États-Unis, des outils modernes à traction animale sont encore développés aujourd’hui.  En utilisant les connaissances du passé, et les technologies modernes, il est possible de développer des outils plus légers, flexibles et efficaces.

            Les aspects positifs de la traction animale sont nombreux. Un cheval ne perd pas de valeur, mais en prend avec l’expérience. Au lieu de brûler des carburants et produire des gaz polluants, un cheval consomme des fourrages et produit un fumier, excellent amendement pour les cultures. Peu bruyants, les chevaux contribuent notamment à la beauté des paysages. 

Intéressé d'en apprendre plus sur la traction animale? Contactez-nous pour savoir les possibilités de stage!

 

1053 route des Blés d'Or 

Sainte-Marie-de-Blandford

t: (873) 887-9611

c : lafermetrotteuse@outlook.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

© 2019 par EGG.
Créé avec Wix.com